Découvrir la tapisserie…

Une tapisserie est le résultat de l'entrecroisement de deux sortes de fils :

- les fils de chaîne tendus sur le métier et provenant de l'ensouple. Ces fils sont disposés dans le sens de la longueur (ourdissage).

- le fil de trame de couleur qui est passé à la navette entre les fils de chaîne. Ces fils de trame sont disposés dans le sens de la largeur (tissage).

et ses techniques

Deux grandes techniques existent dans la fabrication des tapisseries : la Haute-lisse et la Basse-lisse. Ces deux techniques sont radicalement différentes. Cependant, une fois le travail réalisé, il est souvent impossible d'en reconnaître la différence.
Le métier de haute lisse est composé de deux montants supportant deux cylindres mobiles (les ensouples), placées l'une dans la partie supérieure, l'autre dans la partie inférieure. Le tissage est ainsi réalisé à la verticale.
Avec le métier de basse lisse, la chaîne se trouvant tendue sur un plan horizontal, le tissage se fait de façon horizontale.

LA FABRICATION JACQUARD

Pour fabriquer une tapisserie, quatre grandes étapes vont se succéder. Afin de garantir une qualité maximale, l'ensemble du personnel doit ainsi être intransigeant sur la qualité des prestations réalisées. Une simple erreur sur l'ensemble du travail pourrait mettre en péril le résultat final de la tapisserie. Nous allons vous expliquer les différentes étapes de la fabrication des tapisseries jacquard.

  1. La création : Le premier travail est celui de la création. Ce travail consiste à " mettre en carte " le motif voulu. En effet, à partir d'un dessin de type médiéval ou contemporain, le créateur aura pour mission de transcrire le dessin, les coloris et les contours pour le tissage. Ainsi, point par point, le créateur épure les différents coloris du dessin original, afin d'obtenir un dessin homogène. Le tissage sera possible seulement après ce travail de " mise en carte ".
2. L'ourdissage : C'est d'abord dans l'atelier d'ourdissage que commence le travail de fabrication. Là débute la préparation du tissage. Elle consiste à dresser sur d'énormes bobines appelées ensouples, les différentes nappes des milliers de fils teints qui formeront la chaîne de la tapisserie. Ainsi , l'ourdisseur range des fils de différents coloris les uns à côté des autres, dans l'ordre qu'ils occuperont dans l'étoffe.
Entouré d'une multitude de bobines, ce premier maître d'œuvre, l'œil rivé sur sa machine, connaît chaque fil et lui attribue sa place dans le futur motif. C'est un travail de patience dont dépend la réussite de la tapisserie.
 

3. Le Tissage : La tapisserie est le résultat de l'entrecroisement (ou l'entrelacement) de deux sortes de fils :

- les fils de chaînes disposés dans le sens de la longueur (l'ourdissage)
- les fils de trame disposés dans le sens de la largeur (tissage)

Ce sont des métiers à tisser Jacquard qui fonctionnent. Le tisserand s'active autour de ses métiers pour repérer les éventuels défauts. En quelques instants, la trame et la chaîne s'unissent, et les dessins prennent vie.




  Les fils de chaîne arrivent par une bobine (appelé aussi ensouple). Le fil arrive dans un maillon, lui même relié à la lisse. La lisse qui est reliée au métier jacquard et ses cartons perforés, sera tiré vers le haut ou vers le bas en fonction du dessin et se retrouvera donc au dessus ou en-dessous des fils de chaîne. Ceux-ci sont amenés par une lance (ou navette) afin d'effectuer le tissage.
Chaque fil de chaîne est commandé individuellement par la mécanique jacquard qui sélectionne les fils nécessaires au dessin, à chaque passage de la trame.


4. La finition : A la descente du métier à tisser, le panneau va être découpé, vérifié, puis fini.

Toute les tapisseries proposées sur ce site Internet sont finies de façon à répondre à l'ensemble de vos exigences. Plusieurs finitions sont ainsi ajoutées à la tapisserie, de façon à ce que le panneau puisse être directement accroché chez vous.

- Les tapisseries reçoivent tout d'abord une bordure qui a été tissée indépendamment. Cette finition apporte un aspect décoratif qui met en valeur le panneau.

- Les tapisseries sont également doublées d'un tissu épais.

- Enfin un système d'accroche est monté sur la tapisserie. Deux moyens d'accroche sont systématiquement posés sur chaque tapisserie livrée : les œillets et un passant.

  • Les œillets permettent d'accrocher votre tapisseries à l'aide de clous à tête (enfoncer des clous à tête dans le mur, puis accrocher les têtes des clous dans les œillets).
  • Le passant permet d'enfiler une barre plate en bois fixée en deux points au mur.

... et maintenant, découvrez notre catalogue en ligne !

Contacts Partenariats Conditions de vente Paiement Mode d'emploi
© Tous droits réservés La Licorne de Cluny

English Version